Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
blog sur la pêche sportive aux leurres !
Ya ka manier...
La pêche aux leurres du Sandre en Seine
Publié par : pico92
vous avez quelque chose a dire ............

lors de l'article "rêve brisé" de  Asa Zzac  j'ai aimé vos commentaires et je me suis aperçu que certains avaient des choses a dire .......il faut reconnaître que le milieu de la pêche a certains niveaux part en "couille"  et il y a beaucoup a dire , a dénoncer , a critiquer a combattre ......il faut briser le silence et combattre les dérives qui pourrissent notre belle passion.

j'ai toujours essayé de le faire a mon niveau mais je ne suis pas représentatif de la pêche en France donc je vous propose de vous donner la parole , de m'envoyer vos écrits vos coup de gueule , vos expériences sous formes d'un articles avec photos si possible et si cela corresponds a la philosophie et ethique du blog il sera publié sous votre nom.

loin de la l'idée de faire du blog un canard enchaîné ou un médiapart halieutique mais de dénoncer l'immoralité , les dérives du marketing , les ingérences des fédérations ou de certaines aappma , le pourrissement de notre passion .......on se doit d'etre un référence qulle image de la pêche laisseront nous aux jeunes a la future génération des pêcheurs. 

il faut stopper cela , il faut que ça se sache ...alors n’hésitez pas envoyez moi ou a salmo vos articles.

vous avez quelque chose a dire ............

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
Bon, je complète vite fait. En fait, on est sur deux axes d'échange, la compétition et les attentes envers les institutions "pêche" au sens large :)

Pour te répondre, Pico, juste sur les "pêcheurs heureux", c'est assez complexe, enfin je crois, du point de vue d'où on se place :

-tu as les pêcheurs qui seront TOUJOURS mécontents quel que soit leur sort et souvent ça dépasse la pêche. Tu peux être sûr qu'il y aura toujours à redire avec eux sur la politique, leur boulot, la fonte des glaciers, la défense de l'OM... Bref, ce sont les gueulards professionnels ;) S'ils prennent 10 poissons, ils auraient dû en prendre 20, etc... Je crois qu'on en connait tous un ou deux comme ça, non ?^^

-tu as aussi les pêcheurs TOUJOURS heureux d'être à la pêche même s'ils reviennent bredouilles souvent. J'en connais quelques-uns, de très bons amis même, qui pour des raisons familiales et/ou professionnelles ne peuvent se permettre que très peu de sorties par an... La notion de contentement est bien relative.

-Après viennent ceux dont le problème se résume à 'Y'a pas de poissons !!! C'est des nuls au bureau !!!". Il suffit pour le dit-bureau d'aleviner en urgence et hop, miracle, tes mécontents seront contents jusque au moment où ils auront fini de viander l'alevinage. Crois-moi, ça doit bien faire 80% des effectifs de la pêche en France...

-Enfin, il y a une autre catégorie (et sans doute beaucoup d'autres mais je n'ai pas trop le temps de faire dans l'exhaustif) qui est celle des pêcheurs qui vont à la pêche pour se détendre, sans pression ni esprit de compétition (déjà qu'on nous gave à l'école, au boulot, partout pour être le meilleur, avoir la plus grosse bagnole, la plus grosse maison pour être sûr de finir le plus riche du cimetière...), juste pour décompresser... Ce qui ne les empêche pas pour certains (au nombre desquels je me compte...) de s'investir dans une asso (sans trop d'illusion par contre), d'être conscient des problèmes environnementaux (j'ai eu une réunion cette semaine et ça fait froid dans le dos...Il n'y a guère que les élus qui ne s'inquiète pas, par calcul électoral ou pire, totale incompréhension des enjeux mais bon, je vais pas raconter ma vie non plus...) et d'être mécontents aussi sur bien des sujets...

Identifier les problèmes, les hiérarchiser, ça demande du temps, de la réflexion voire pour la question cruciale de la qualité des eaux de surface (exemple pris au hasard^^), beaucoup d'études scientifiques qui impliquent des financements importants venant de pouvoirs publics qui n'ont pas (encore un cas totalement imaginaire, tu penses...) nécessairement envie de se mettre à dos certaines professions amplement pollueuses... Tu vois où je veux en venir ?

Pour nous, pêcheurs, enfin pêcheurs "concernés" par la qualité de l'environnement plus que par le vin d'honneur et/ou le lâché de truitasses OGM, je veux dire, c'est facile de mettre un nom sur les problèmes.

Pour les élus, c'est un autre problème. Surtout quand ça veut dire se mettre mal avec un copain du Rotary, un cousin du préfet ou 500 agriculteurs ivres de vengeance près à repeindre au lisier frais ta permanence électorale...
Répondre
L
Salut Pico,

tout à fait d'accord. Pour être précis, je ne l'ai pas "oublié" ce facteur mais mis de côté, faute de temps de rédaction ;) C'est déjà compliqué d'assembler ses idées surtout quand on a pas le temps de se relire.

Pour la régularité, c'est évident que c'est un facteur hyper important. Encore faut-il pouvoir s'investir (temps, argent...). Ce qui sélectionne déjà beaucoup en amont, tu ne penses pas ?

Un copain beaucoup plus doué en maths que moi m'avait expliqué il y a des années que sur le mode comptables des compétitions (AFCPL à l'époque si je me souviens bien ?), en y participant à x dates en moyenne chaque année pendant x années, tu étais quasiment sûr d'être champion un jour ou l'autre vu le taux de roulement (gens qui ne font qu'une compétition proche de chez eux, qui ne savent pas à la base distinguer un Sandra d'un Flashminnow^^ ou qui arrêtent la compétition pour telle ou telle raison, bref moins investis sur le long terme).

Donc évidemment les mêmes noms reviennent souvent. Obligé. Si en plus, tu rajoutes un système un tant soit peu "orienté" (j'ai pas dit verrouillé^^), on va plus vers un truc genre ligues fermées à l'américaine ou Champion's League en foot pour rester européen. On évite les "mauvaises surprises" liée à la glorieuse incertitude des compétitions ouvertes genre élimination directe :)

Pour ce qui est de la gestion absolument calamiteuse (en général) des eaux, nous sommes bien évidemment totalement d'accord mais les AAPPMA ne sont pas les seuls "acteurs de terrain" (pour reprendre un terme dont aiment abuser les "décideurs" qui n'y connaissent rien mais tiennent les cordons
de la bourse...). Si on s'occupait déjà de faire appliquer les lois existantes... Bref... Passons.

Je suis pris par le temps mais ce que je voulais dire, c'est simplement que d'offrir une tribune aux coups de gueule de tout un chacun (comme l'ont écrit d'autres intervenants, je crois), c'est exposer ton blog à des problèmes... Diffamation, calomnies, ça peut aller vite.

J'ai pour ma part un millier d'anecdotes plus révélatrices les unes que les autres, par exemple, mais la charge de la preuve, je serais bien en même de te l'apporter sur un plateau vu que certaines histoires datent un peu, que certains propos étaient "off", bref qu'on est dans l'invérifiable total...

Désolé, pris par le temps. A+
Répondre
L
La comparaison pêche au coup/carnassiers pour la compétition sur la forme est pertinente quant aux critères de sélection internationale, je suis tout à fait d'accord là dessus. Sur le fond, je serais plus critique : un champion de pêche au coup, c'est une machine de guerre. Un vainqueur de compétition carnassiers, ça peut être le gars qui pour une raison totalement foutraque prend le seul brochet maillé du jour... J'ai un copain qui a gagné un jour sa première compétition avec le trophée du plus gros poisson et celui du plus gros sandre sur... Un poisson pêché avec le même leurre au même endroit qu'il l'avait pris un mois avant en pré-fishing autorisé. Je doute (rien qu'avec le tirage au sort des emplacements) qu'en pêche au coup, on puisse rééditer pareil coup de chance ;)

Pour résumer en termes plus intelligibles, en pêche au coup, on ne va pas loin sans savoir-faire alors que dans une pêche dite moderne dans laquelle le grand public manque de repères, d'expérience, etc, le faire-savoir vaut souvent passeport pour les sommets de la notoriété...

Pour le "dazibao" virtuel ou le cahier de doléance halieutique national, attention danger. Les comptoirs en formica des plus humbles PMU des brousses les plus isolées de l'Hinterland sarthois (bretons, creusois et autres, je ne suis pas sectaire^^) regorgent depuis toujours d'individus pleins d'aigreurs envers leur AAPPMA à cause de ses timides lâchés de truites ou d'un autre point de règlement portant gravement préjudice au taux de remplissage de leur congélateur.

Quoique l'on puisse en penser, de toute façon, ça virera au règlement de compte car intrinsèquement dénoncer publiquement quelque chose qui ne nous convient pas, c'est un règlement de compte... Car les pêcheurs heureux ne font pas d'histoire :)
Répondre
P
sauf que tu oublies une chose le champion de france de pêche aux leurres n'est pas dessigné sur une compétition mais sur ses résultats sur plusieurs compétitions dans l'ensemble de l'année ce qui reduit le facteur chance et on récompense sa régularité !
sinon des pêcheurs heureux tu en connais ? quand tu vois la gestion de nos eaux par la fédération voir une majorité des aappma et aussi une réglementation souvent depassé on ne peut pas se taire , tout cela est obsolete il faut effcer tout ça et repartir a zéro !
M
Pour avoir fait de nombreuses années de compète "au coup" et quelques unes aux leurres, je vous libre quelques explications :
Pour faire parti d'une sélection, quelle soit nationale ou autre.
Il faut rentrer dans les critères, soit ces critères sont clairs et définis à l'avance du style les résultats des championnats OU BIEN, c'est un sélectionneur qui choisi (seul ou avec son staff) la meilleur équipe possible, dans ce cas le(les) champion(s) de France en titre ne sont pas forcement titulaires !

Ces modes de sélections sont décidés au niveau comité directeur des fédérations.
Du temps ou je faisais de la compète au coup , il fallait 5 années en 1ere division nationale et être en division nationale au moulinet pour pouvoir candidater en équipe de France ! en gros on demandais une certaine régularité dans la performance (à l'époque la 1ere div se faisait à 24 pêcheurs sur ...8000 licenciés)
Ce type de sélection écraimais dés le départ les prétendants ! et j'imagine que certaines années ils n'arrivaient pas à trouver assez de monde qui entrait dans les critères.

Par la suite le système du sélectionneur est arrivé.

Ce mode de sélection étant subjective aux yeux du grand public, ça peut parraître immoral, ou déguelasse ect...
et on entends souvent que c'est du copinage ou du loobying des sponsors... et ça alimente la polémique.

Au final faut t-il mieux avoir des règles simples et claires (et vérifiables) ou vaut il mieux sélectionner la meilleure équipe possible ?

Je vous laisse choisir quelle est la meilleure façon :o)
Répondre
P
et on en revient aux frics roi , au marketing avec toute les déviances que cela entraine deja en commençant par la selection des soit disant champion !
E
La compétition reste une vitrine pour les marques, un pays elle ne remettra pas en doute les qualités de tel ou tel pêcheurs, les champions de cette année seront je leur souhaite être toujours là demain et dans les années à venir, ils remplaceront les "anciens", ce qui compte c'est la transparence des sélections.. Allez bonne pêche a toutes et tous!
E
Salut, après quelques recherche la vidéo n'est plus en ligne??? mais aussi j'ai parcouru le règlement qui a l'air clair disant qu'il faut plusieurs saisons et résultats pour être qualifiés, même si quelques part cela peut être étrange mais ce règlement a dû être accepté par ces adhérents etc... voilà je n'ai pas plus d'info sans avoir vu la vidéo...dommage pour ces champions de France de ne pas pouvoir participer, mais il y a un règlements?? non?? A++
Répondre
P
un reglement qui en arrange bien certains ! et permet de retrouver toujours les mêmes !
F
Tout à fait d'accord. Pourquoi ne pas ouvrir la pêche des carnassiers aux alentours du 15 juin, ou plus tard? par exemple, et la fermer au 31 décembre. Tout ça dans un but financier! Autre remarque également le manque cruel de contrôles au bord de l'eau qui laisse toute joie aux "viandards" d'agir en toute impunité.
Répondre
S
Il faudrait lutter contre 3 attitudes des fédé. qui n'ont qu'un soucis : l'argent. 1° pourquoi autoriser les pêcheurs de carnassiers à massacrer ceux-ci en janvier alors qu ils sont pleins d' œufs..... l'argent puisque on vous oblige à racheter une carte que pour janvier avant la fermeture. Pourquoi autoriser la pêche en mai et juin des carnassiers alors que tout le monde sait que ces carnassiers sont supers agressifs car ils gardent leurs nids . Pourquoi autoriser à prendre des carnassiers qui sont des reproducteurs par leur âge et leur taille et demander aux pêcheurs de relâcher ceux qui ne sont pas reproducteur. Pourquoi ne pas imposer une taille minimum de 20 cm aux carnassiers qui sont les perches etc....etc....les FD écoutent mais ne réagissent pas. Uniquement par rapport aux rentrées d'argent.
Répondre
L
Je crois que ton post est hors sujet, la question c'est la compétition.
Si estimes qu'il n'est pas raisonable de pêcher le brochet en janvier au motif que les femelles sont pleines d'oeuf, libre à toi de raccrocher les cannes fin octobre (car les oeufs n'apparaissent pas le premier janvier par l'opération du Saint-Esprit).
Idem pour le sandre ou le basse (et le silure d'ailleurs) qui nidifient entre avril et juillet et sont plein d'oeufs 3 mois avant eux aussi, tu peux parfaitement décider de ne pas aller à la pêche sur cette période.
Dans tous ces cas, c'est ta décision et je la respecte. De là à me l'imposer à moi (et tous les autres) en fermant la pêche, et bien tu me permettra de n'être absolument pas d'accord...
Revenons au sujet, le compétition.
Pico, attention à ce que ton appel, légitime, ne tourne pas aux relents de comptes.
Z
Très bonne initiative citoyenne.
J'en profite de te remercier pour le coup de pouce en publiant mon billet d'humeur
Répondre
P
on se comprends ! merci a toi !
C
Complètement d'accord accord avec senger , qui non , n est pas hors sujet mais au contraire complètement dedans . La ' compétition ' en matière de pêche n intéressé pas grand monde en fin de compte et à quelque chose de ' malsain ' .
Là où senger a parfaitement raison , c est le fait que les pêcheurs dans leur immense majorité , ne sont pas des gens responsables et sérieux , et qu il faut donc , malheureusement leur imposer des règles drastiques , '' laissant libre cours à aucune interprétation .
D ou l inutilite de certaines mesures imposés ici ou la sur la fermeture d un carnassier , laissant ouvert l'autre ou les autres , etc...etc.....
Je ne demande à personne de partager mon point de vue , mais malheureusement c est le seul a meme de protéger bon an mal an la population ' carnassiers ' étant donné le laxisme ' électoraliste ' ds aappma et fedes dans leur majorité .
P
c'est surtout moi qui te remercie !
P
bonjour PICO92 très bien dit
Répondre
B
Attention l'exercice risque d'être difficile: ne pas tomber dans les règlements de compte et dans la diffamation.
Répondre
P
je sais c'est pourquoi j'en discuterais avec salmo , et aussi importants d'avoir des preuve comme le reve brisé avec la vidéo !

PICO 92 - Pêche sportive aux leurres à Paris, la Seine

Ce blog est consacré a ma passion, la pêche d'un poisson fabuleux, le sandre ! Et a une technique exaltante, la pêche aux leurres souples ! Ce blog a été créé pour faire partager ma passion pour la pêche du sandre aux leurres souples et de faire découvrir la pêche sportive, mais aussi d'en faire un lieu d’échanges et de conseils. Mon secteur de prédilection, Paris et la Seine...

Liens


Si vous avez aimé ce blog, vous aimerez surement l'esoxiste.com : http://esoxiste.com/

Archives

Suivez-nous...



Admin