Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
blog sur la pêche sportive aux leurres !
Ya ka manier...
La pêche aux leurres du Sandre en Seine
Publié par :

Mon ouverture 2019 fut en 2 temps le matin sur un parcours avec des surdensitaires présentes et l'après midi sur un parcours plus sauvage.

Ma 1ère fario saison 2019, elle n'était pas grosse, mais quel plaisir d'être au bord de l'eau.

Cette ouverture m'a permis de renouer avec ma rivière et d'approfondir les tests de certains leurres et de pouvoir dégager quelques orientations.

Le matin, un leurre est sorti du lot pour les arc en ciel : le jerry

Ce leurre est légèrement plongeant. Il se désaxe peu et a une nage régulière.

Sur une rivière moyenne avec un débit soutenu, il a eu du mal à descendre suffisamment profondément du fait de son poids.

Ce leurre sera plutôt destiné à des pêches estivales ou dans des petites rivières avec des profondeurs relativement faibles.

Les truites arc en ciel ont été très réceptives ...

 

L'après midi, direction un secteur encaissé du Viaur, 15 minutes de marche pour accéder à la rivière et c'est parti !

Il faut descendre tout en bas.

Arriver au bord de la rivière, je constate que le niveau est bas, mais que le débit reste soutenu. Les eaux sont claires.

Les crues hivernales ont fait leur effet, la rivière est "nettoyée".

Il fallait du lourd pour toucher les truites. Au vu du débit, les leurres de petite taille (moins de 6 cm) ou très léger (< 6 g) ne pêchait pas suffisamment creux.

J'ai sorti un leurre conséquent 64 mm pour 7,6 g pour pêcher creux (c'est le leurre sur la photo, mais ce n'est pas de l'aliexpress). Sur la 1ère fosse, j'arrive à toucher ma 1ère truite (22 à 23 cm). Elle n'était pas grosse, mais elle n'a pas hésité à se jeter sur un leurre représentant près d'1/3 de sa taille ...

Sur le reste de l'après midi, je n'ai eu qu'un seul suivi.

La pêche fut maigre, mais j'en ai quand même profité pour tester plus en profondeur mes nouveaux leurres.

 

Le leurre KMRESA : plongeant 8 cm et 10 g
Ce leurre est paradoxalement trop léger, il n'arrive pas à descendre suffisamment dans les couches.

Le débit du Viaur était soutenu mais pas énorme non plus. La densité du leurre n'a pas permis une pêche des couches profondes suffisamment efficace.

Les finitions du leurre et sa nage me laissent espérer de belles pêches, mais sa densité ou plutôt l'équilibre du leurre ne lui permettent pas de descendre suffisamment rapidement avec des débits soutenus.

 

1 leurre Tsurinoya DW63 :  50 mm - 5 g - plongeant

Même constat que l'autre leurre.

Il était trop léger dans les conditions de débit du moment. Il n'arrivait pas à descendre suffisamment dans les eaux. Le Viaur est une rivère moyenne de 3 à 5 m de large avec des fosses et des courants.

Dans les courants d'une profondeur de 0,8 à 1 m, il avait tendance à rester dans la couche du dessus (0 - 0,4 m) et ne descendait pas assez rapidement pour pêcher au fond.

Sur mes rivières plus petites (giffou, céor ...), il devrait être plus opérant.

Dès lors que le débit baissera, il sera plus efficace, je pense.

 

Les sweet : 55 mm - 4,5 g - plongeant

Même constat. Il sera plus adapté en période estivale ou des rivières plus petites ou avec un débit moindre.

Le jaune est bien flashy, il devrait faire son effet.

 

Les leurres banshee : en 54 mm pour 4,7g et 70 mm et 9 g flottant
C'est la belle surprise des tests. Je suis un inconditionnel des plongeants comme je vous l'ai expliqué précédemment. Et bien, je suis bien con.

Ce leurre a une capacité à plonger intéressante : 1 à  1,5 m sans problème.

Par contre, l'utilisation d'un leurre flottant est "plus spécifique". Un leurre plongeant est opérationnel dès la chute dans l'eau. Quand je dis opérationnel, je pense surtout à la profondeur de nage. On peut le laisser couler jusqu'à la profondeur voulue.

Avec un leurre flottant, il faut lancer plus loin que le poste pour permettre au leurre d'atteindre la profondeur de nage au moment du passage sur le poste. J'ai testé le 54 mm et le 70 mm.

Envoi sur la berge en face, ramener régulier et passage en profondeur. Si on voit qu'on va accrocher, on cesse de récupérer, le leurre remonte. Je recommence à ramener ... De belles animations et perspectives à tester.

Ce fut la très bonne surprise.  Le seul bémol, je le trouve un peu trop bruiteur.

Ce leurre m'a permis d'avoir un suivi.

J'en ai une autre par la poste ce matin. J'avais commandé 3 leurres banshee que j'ai reçus. Ce matin, j'avais à nouveau les 3 mêmes. Ils sont forts ces chinois.

 

Je n'ai volontairement pas mis les liens, vous les avez dans mon précédent article.

 

La saison truite est lancée.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
Merci pour ces retours!!
Petite question: avec ces leurres qui ne nagent pas assez "creux", est-ce qu'un petit montage carolina ou un petit plomb pincé sur l'agrafe est jouable? ou est-ce que ça va perturber la nage du leurre?
Répondre
J évite par principe les plombs. Je préfère garder le leurre libre.

PICO 92 - Pêche sportive aux leurres à Paris, la Seine

Ce blog est consacré a ma passion, la pêche d'un poisson fabuleux, le sandre ! Et a une technique exaltante, la pêche aux leurres souples ! Ce blog a été créé pour faire partager ma passion pour la pêche du sandre aux leurres souples et de faire découvrir la pêche sportive, mais aussi d'en faire un lieu d’échanges et de conseils. Mon secteur de prédilection, Paris et la Seine...

Liens


Si vous avez aimé ce blog, vous aimerez surement l'esoxiste.com : http://esoxiste.com/

Archives

Suivez-nous...



Admin