Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
blog sur la pêche sportive aux leurres !
Ya ka manier...
La pêche aux leurres du Sandre en Seine
Publié par : Christian

Depuis 2017 je pêche une petite trentaine de fois par an au même endroit au Frolic dans l'Ardèche et je constate d'étonnantes variations dans mes prises.

2017: carpes, carpillons, carassins, barbeaux, chevesnes

2018: carpes, barbeaux, chevesnes, tanches. Les carassins ont disparu comme les carpillons, les tanches apparaissent avec de beaux spécimens dépassant largement le kilo, donc présentes depuis longtemps

2019: carpes, carpillons et juste 1 barbeau et 1 chevesne, sachant que j'ai vu souvent cette année ces 2 espèces à différents endroits.

Ce n'est pas a priori un problème de qualité de l'eau, peut être un problème de territorialité comme remarqué au même endroit avec la disparition positive des ragondins au profit des castors qui ont heureusement fait leur retour. Est-ce lié à la température, sachant qu'il fait toujours très chaud à cette période, au niveau de l'eau, mais il est d'environ 10 cm inférieur à celui des autres années (j'ai des racines comme repère...). Bref, je ne comprends pas mais si vous avez déjà observé ce genre de choses ou si vous avez des explications, je suis preneur. 

A noter aussi pour Fabrice que les perches ont brutalement disparu depuis 5 ans comme confirmé par de nombreux pêcheurs mais peut être que lui pourrait en sortir:)

Partager cet article

Repost0

commentaires

B
Bonjour meme constat chez les gros chevaines ont disparus.... Meme sur les tetes de radiers en 2 nde.
Répondre
F
un milieu évolue avec le temps comme les densités de chaque espéce de poissons, un dérèglement d'un paramètre peut favoriser ou défavoriser une espèce entière au profit d'une autre ! plus de chaleur, plus d'herbier, , niveaux d'eau et qualité d'eau, arrivé d'une nouvelle espèce...ect...
je constate sur mes parcours de rivière une nette diminution des perches au profit des bass depuis 3 saison !, j'explique cela par 2 grosses crues printannières 2016 & 2018 qui n'ont pas permis une bonne repro du poisson fourrage (trés peu d'alevins, oeufs recouvert de sédiments et n'ayant pas éclos), du coup moins de bouffe pour les petits carna a cela s'ajoute les périodes séches et en fin de saison une eau trés basse et de mauvaise qualité a celà s'ajoute la chute des feuilles en automne ce qui a pourri l'eau davantage : mortalité observé sur plusieurs de mes parcours !
a contrario les bass sont plus a même d'être polyvalent au niveau bouffe : insectes, batracien en plus des vifs et autre ecrevisses et les chaleurs semblent leur être favorable pour la repro !
ceçi dit il y a 7 sept ans les bass étaient en chute libre au niveau des densités, donc il doit y avoir des sortes de cycles !
Répondre
C
Merci fish'express, tu relèves le niveau de mon article pas assez réfléchi ;)
N
Oui, avec les crues l'Ardèche subit constamment des modifications morphologiques de son cours. Un poste accueillant un temps pour une espèce donnée peut moins l'être l'année suivante...etc
N
Peut être des changements morphologiques dans la nature des fonds. Ça fluctue beaucoup sur l'Ardèche avec les crues d'automne...
Répondre
C
Bon, j'ai écrit ce petit article le 15 et ce matin du 16, je n'ai pas pris de carpe mais 2 chevesnes et une tanche ... je crois qu'il vaut mieux que j'arrête de me poser des questions fumeuses!
Répondre
S
ou que t'arrêtes de fumer lolll

PICO 92 - Pêche sportive aux leurres à Paris, la Seine

Ce blog est consacré a ma passion, la pêche d'un poisson fabuleux, le sandre ! Et a une technique exaltante, la pêche aux leurres souples ! Ce blog a été créé pour faire partager ma passion pour la pêche du sandre aux leurres souples et de faire découvrir la pêche sportive, mais aussi d'en faire un lieu d’échanges et de conseils. Mon secteur de prédilection, Paris et la Seine...

Liens


Si vous avez aimé ce blog, vous aimerez surement l'esoxiste.com : http://esoxiste.com/

Archives

Suivez-nous...



Admin