Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
blog sur la pêche sportive aux leurres !
Ya ka manier...
La pêche aux leurres du Sandre en Seine
Publié par : Salmo


Tout ne se passe pas toujours comme c'était prévu à la pêche, et j'ai presque envie de dire heureusement !
En démarrant ma session à 6h30 ce dimanche matin, je ne m'attendais pas à un tel déroulement !
Tout démarre gentiment, le ciel est bleu, l'eau toujours aussi fraîche mais je ne vais pas commencer seul car un petit ferrailleur s'excite déjà sur la rive d'en face à malmener sa canne pour tenter de se décrocher :-/.
Un représentant de chez mepp's, tout de blanc vêtu - tenue du dimanche ou petit coup du matin d'avant messe sans doute - avec un petit panier mi plastique mi osier porté en bandoulière.... Il doit sans doute avoir un 'mayatruite', il a le bon profil :-).
Mais nous n'allons pas nous attarder sur cet 'endimanché' qui ne restera pas très longtemps, sans doute découragé par son stock métallique qui se réduit tous les 3 lancers.
Patientons un peu, à ce rythme, il ne sera pas en retard à la messe, et je devrais avoir champ libre :-).
Ne voulant pas perturber notre invité, je me pose sur un rocher et profite du spectacle en montant quelques bas de ligne d'avance.
Et ce qui devait arriver, arriva. Sur un dernier lancer, la dernière cuillère de la boîte finira dans le courant en rive opposée, solidement arrimée à une branche qui achèvera la sortie bien matinale de notre sacristain du jour.
Comme aurait dit mon grand-père :"tiens, encore un de la SPA" :-).
Pas pressé, j'attends 20minutes avant d'aller tenter ma chance dans la veine d'eau et d'y prendre deux poissons, une truitelle et une très correcte prise plein courant, 1m en aval d'une cuillère qui brille par le fond et sans doute 'oubliée' par un pêcheur étourdi :-) :-)

Bref passons sur cette entame de session et cet intrus car ce n'est pas vraiment l'objet de cet article...

Une truite par ci, pas de truite par-là, un bilan mitigé en milieu de matinée qui me pousse à plier et crapahuter un peu pour aller tenter un dernier gros trou pas facile d'accès.

Tiens un tricycle :-/... Même pas attaché, étrange.
En superbe état, presque neuf... Qu'est-ce qu'il fait là ce truc ? Sans doute un promeneur pris d'une envie pressante... je ne vois que ça. Bon bref je trace ma route, l'heure avance et il ne faudrait pas que je traîne trop pour maximiser mes chances sur le dernier coup que je vise.

Remontant la rivière d'un coup j'aperçois une casquette dépassant des herbes... "Et merde encore un mec devant !" Le pensant si fort que je crois bien qu'on m'a entendu à 20m...

Je m'immobilise 5 minutes, pour essayer d'en savoir plus sur celui qui me précède, mais rien de bouge et la casquette semble posée sur les herbes hautes de loin...

Allez go ! Allons voir un peu l'affaire et je croise les doigts pour que celui qui se cache sous cette casquette n'ait pas non plus comme objectif d'aller prospecter la chute d'eau un peu plus en amont.
Plus je m'approche et moins ça bouge lolll...mais il dort où quoi ce type...:-).
Quand tout d'un coup notre gaillard se lève et file dans les bambous à proximité.
Le temps que j'arrive jusqu'à sa zone de 'campement' et je découvre alors que notre homme a casquette pêche les écrevisses. Quand d'un coup résonne une voix entre les bambous.
- "Et alors !!!! Sont raides ces bambous, faut un couteau qui coupe ! Alors ça mord ?"
- "Bonjour, une par ci une par là mais rien d'exceptionnel à part deux belles, mais je n'ai rien gardé"
- "Si encore elles sont belles ça vaut quand même le coup"
dit-il en s'approchant d'un pas un peu hésitant en sortant de la végétation.

Et à cet instant là je ne sais pas encore que je viens de croiser la route d'un homme qui va changer le profil de ma session du jour.

En deux phrases il plante le décor...
- "Je suis aux écrevisses, faut être tête (obstiné en français :-)) pour venir là à 99ans !. 99 ans et 75 permis de pêche mais vous me connaissez sûrement je suis passé dans le journal."
- "hein ??? 99 ans ? Alors là oui faut être tête pour venir là faire des écrevisses, mais faut surtout avoir les jambes ! Venir en vélo et le laisser à 300m !!!!"
- "venez voir j'en ai quelques-unes"...

Et à cet instant je sais que j'ai terminé ma pêche :-).

Ça discute truite, écrevisse, rivière, permis, résistance...bref tout y passe quand au bout de 20min je reviens sur mon objectif initial, faire le dernier trou.
- "Bon je monte à la cascade, si j'en prends une je vous la garde ?"
- "Ah je veux bien ! Je vous donnerai des écrevisses alors"

Et me voilà relancé, plus motivé que jamais !

Motivé à l'idée de finir sur un dernier poisson, et sur-motivé à l'idée de retrouver notre encyclopédie pour poursuivre la conversation.

Le temps de plier tout le matos pour traverser les ronces et grimper les rochers ...
Le temps d'insister un peu  et pannnn +1 !


Allez hop, ça maille juste mais ça ira bien :-).
Repliage de matos, cette fois ce sera la dernière et on trace retrouver notre historien du jour...

- "ohhhh l'artiste"
Et merde plus personne, les balances sont relevées et le vivier n'est plus là.
Seul témoin de son passage, une ceinture sans âge oubliée sur place.
En accélérant le pas vers le tricycle je devrais retrouver notre bonhomme.

Ni une ni deux j'accélère la cadence, quand tout d'un coup dans le pré en contre bas j'aperçois notre gaillard, remontant vers le tricycle et avançant à l'ombre des arbres en bordure, chargé comme une mule... Bourriche, seau, veste, fagot de bambous.
- "Et alors ? Bougez pas j'arrive...Mais qu'est-ce que vous trimballez comme matériel ! Et ce fagot de bambou c'est pour bricoler des leviers pour les balances ?"
- "Ah non ! C'est pour faire des canes, quand  c'est sec c'est dure comme de la roche. J'y mets un bouchon en liège à l'extrémité, toutes les mémés m'en réclament !"
- " Allez donnez-moi tout ça, prenez votre seau je me charge du reste"

On apercevait déjà briller le tricycle à 200m, mais la vache ça pèse bien le butin écrevisse du jour...en plus du fagot et de tout le fourbi.

200m pour refaire la pêche, la pollution, les innombrables truites d'un temps passé, la résistance, ses 45 ans de coiffeur, son rôle de porte-drapeau etc etc

Arrivés au tricycle, et bien content de l'aide reçue en posant son seau il me lâche.
- "Bon merci et maintenant vous venez on va allez prendre un petit apéritif !"
Déjà attendu et en retard, je décline poliment l'invitation mais n'ai pas d'autre choix que de noter son adresse et de lui promettre de passer un de ces jours... paraît qu'il a quelques photos à me montrer !

Le temps de remonter le tricycle sur un secteur plat, de le regarder enfourcher sa monture et de l'aider à se lancer d'un coup de talon dans la charrette hop hop hop..Maurice s'éloigne tranquillement !

A très bientôt monsieur Maurice Bardeau, à la pêche ou à l'apéro !

En regagnant le scoot je repense à cette rencontre insolite.
Une rencontre que je garderai longtemps en mémoire et qui restera pour moi un moment privilégié de pêche.

Comme quoi la pêche, ce n'est pas qu'une affaire de poissons...

PS : c'est du deuxième degré car j'ai beaucoup de tendresse pour les ferrailleurs, même pour ceux du dimanche ;-). L'histoire ne le raconte pas mais notre homme est reparti avec sa truite et toutes ses écrevisses :-)


 

France 3

Partager cet article

Repost0

commentaires

D
J adore passer du temps avec les vieux pêcheur et écouter tt leurs histoire de peche... Sa fait toujours rêver !
Répondre
A
Je ne suis pas pêcheur mais j’ai eu l’occasion de boire l’apéro avec Maurice. Un sacré monsieur.
Répondre
Y
Sur la 2iele vidéo c pas un Mitchell de la fameuse série 300?
Répondre
F
Je pense que c'est le 350 pour avoir pêché des années avec ce moulinet. Une vraie merveille pour les truites et mes rivières. D'ailleurs il fonctionne encore juste un peu fragile du ressort de la anse de pick up, c'es pour cela qu'il profite d'une retraite bien méritée car je ne suis pas sûr de trouver une pièce de rechange.
S
Oui je pense, à 95%
T
Y a plus qu à prendre Paul avec toi quand tu iras le voir, histoire de parler résistance
Répondre
T
Pour ça , il est capable de se lever très très tôt
S
AHAAAAAAA.... faudra y aller le matin de bonne heure alors !
U
Moi, pour arriver à 75 permis de pêche, il va falloir que je les achète 3 par 3 ;)

Sinon, petite question bête, comme tu as son adresse, as-tu regardé la distance qu'il a parcourue sur son tricycle pour aller faire des écrevisses ?

Je peux me tromper mais s'il a besoin d'un tricycle, c'est que ce n'est pas à côté ...
Répondre
S
Pas très loin, 1 à 1.5km max mais je pense que le tricycle est surtout indispensable pour trimballer tout le fourbi lol
A
C'est ça la pêche des rencontres, des leçons de vie...
Peut importe le poisson quand on fait ce genre de rencontre.
En plus un apéro de gagné la journée parfaite. ????
Répondre
F
Une autre philosophie... J'ai eu la chance de suivre mes grands pères à la pêche. Je dis bien suivre car c'était des personnes que l'on ne précédait pas quelque soit l'âge que je pouvais avoir. Ils avaient un autre rapport à la nature et à la pêche. J'ai beaucoup appris et surtout beaucoup retenu. Beaucoup de nostalgie en voyant ce reportage, un grand MERCI !! ça fait du bien et ça nous remet à notre place.
N
J'en étais sur...la pêche ça conserve !
Répondre
P
Passion commune, écoute de l'autre, bienveillance et générosité sont les bases simples mais souvent oubliées de belles rencontres!
Les autres riches instants de la pêche!!!
Répondre
C
Belle rencontre!!!
Répondre

PICO 92 - Pêche sportive aux leurres à Paris, la Seine

Ce blog est consacré a ma passion, la pêche d'un poisson fabuleux, le sandre ! Et a une technique exaltante, la pêche aux leurres souples ! Ce blog a été créé pour faire partager ma passion pour la pêche du sandre aux leurres souples et de faire découvrir la pêche sportive, mais aussi d'en faire un lieu d’échanges et de conseils. Mon secteur de prédilection, Paris et la Seine...

Liens


Si vous avez aimé ce blog, vous aimerez surement l'esoxiste.com : http://esoxiste.com/

Archives

Suivez-nous...



Admin