Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
blog sur la pêche sportive aux leurres !
Ya ka manier...
La pêche aux leurres du Sandre en Seine
Publié par : Christian
QUELLE PART DE CHANCE A LA PECHE?

QUAND LA CHANCE EST AVEC MOI...

Il m'arrive d'avoir ce type de discussion avec des amis et je souhaite vous faire réagir à mon point de vue au travers de quelques anecdotes. Il y a un peu plus d'un demi siècle (eh oui!) je sors une carpe de plus de 4 kg sur un 16/100 (qui ne devait pas porter bien lourd en 1970) après une heure de combat. Même si je pense modestement savoir manier un poisson (c'est bien une de mes rares qualité) j'ai eu forcément beaucoup de chance qu'elle reste de façon incompréhensible en pleine eau d'autant que j'en ai pris de nombreuses depuis en étant heureux d'avoir un bon fluoro 30/100. Il y a 2 ans, j'ai pris un joli brochet avec un micro spinner sur un bas de ligne en 20/100. Pour moi, chance de A à Z: un si gros brochet s'intéresse à un si petit leurre, il se pique au bord de la gueule donc pas de risque de coupe et enfin mes 2 compères, Pico et Salmo étaient là pour le sortir de l'eau (à environ 1 mètre à la verticale en dessous de la berge ) en jouant les acrobates puisque personne n'avait d'épuisette. Tout récemment Salmo me passe un leurre en me disant "4 lancers et tu feras une perche"... au 4ème lancer, j'ai fait non pas une perche mais un honorable sandre. Mon dernier remontait à pas mal de temps et encore c'était juste un "sandrillon". Pour moi, la chance est encore une fois passée par là comme c'est souvent le cas lorsque j'évoque des souvenirs sympathiques.

... D'AUTRES SONT DES BONS!

Un jour Fabrice qui pêchait à côté de moi se met à râler car il ratait des touches. "Ce sont des petits sandres me dit-il, je vais changer mon montage". Je pense très fort dans ma tête car je n'ose pas lui dire " Pico, à 25 mètres du bord par 6 mètres de profondeur, tu détectes une touche de petit sandre... humm" Pico revient et au 2ème lancer sort... un petit sandre suivi par d'autres!!! Je ne reviens pas sur les très nombreux magnifiques sandres qu'il a à son palmarès et qui, eux non plus, ne relèvent pas de la chance. Dernièrement je pêchais à côté de lui en le voyant lancer très exactement au même endroit et sortir des poissons, alors que moi... En fait il avait déterminé l'existence d'une petite fosse de 10 m² environ alors que moi, je n'avais rien remarqué. Un autre me fascine par ses magnifiques truites sorties d'endroits secrets sur des bas de ligne à friture ou ses dizaines de barbeaux et de silures pris depuis un endroit particulièrement compliqué où la moindre erreur de lancer se traduit par la perte de sa ligne. Vous aurez reconnu Salmo, bien entendu. Quand je pêche avec ces 2 amis je m'aperçois simplement qu'ils ne prennent pas du poisson par hasard et qu'il me faut de la chance pour faire mieux qu'eux et ce sans aucun misérabilisme.

ET VOUS?

Je suis persuadé que vous avez quelques anecdotes étonnantes à raconter en estimant quel pourcentage de chance vous considérez avoir eu à ces occasions. En cette période pénible, cela vaut le coup de partager quelques histoires sympathiques! Au plaisir de vous lire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Salmo 18/11/2020 23:39

Ahaaaa.. parfois il en faut un peu même si tu connais mon avis sur la question :-).
Point de chance à la pêche ! :p
Tout réside dans la connaissance de ses secteurs de pêche et des poissons qui les fréquentent. Ca donne la bonne heure au bon endroit, donc un pêcheur efficace et régulier... qui du coup minimise les bredouilles.

loutre adipeuse 17/11/2020 18:55

Comme histoire de pêche, en vitesse avant d'aller préparer le souper de la marmaille, j'ai en rayon celle dans laquelle j'ai honteusement arnaqué de 200 euros à un jeune Gascon en lui pariant que je prendrai un bass au premier lancer en aval d'un ouvrage d'art. Ce jeune homme et ses deux collègues n'avaient pas eu une touche en 2 heures de pêche sur ce bief du Marais poitevin. Avec la fougue de son âge et l'assurance atavique des cousins de d'Artagnan, il mettait en doute mes capacités à faire mieux n'étant ni Sudiste, ni jeune à dire vrai...

En sifflotant, je monte un de mes simili-Area maison, je charge la canne et je patate, plaçant mon leurre à 60 centimes au ras de la berge en face et... Paf !!! Un bass de 35 cm gigote au bout de la ligne. Mission accomplie. Un adolescent à côté de toi est blafard à l'idée de raconter à ses parents qu'il vient de perdre une année d'argent de poche !!! :-)

La chance n'intervient pas en ce récit. C'est juste que j'avais des polarisantes et pas les petits gars. Du coup, j'avais vu les 4 bass en vadrouille et manifestement en appétit. Evidemment, je n'ai pas exigé le montant du pari, je vous rassure mais c'est resté un bon souvenir. Le petit jeune en question, je le croise plusieurs fois par an et croyez-le ou non, il a acheté des polarisantes depuis !!! ;-)

Christian 17/11/2020 19:28

Pas de facteur chance effectivement mais ce n'est pas tous les jours que l'on peut raconter une excellente arnaque... honnête!

PICO 92 - Pêche sportive aux leurres à Paris, la Seine

Ce blog est consacré a ma passion, la pêche d'un poisson fabuleux, le sandre ! Et a une technique exaltante, la pêche aux leurres souples ! Ce blog a été créé pour faire partager ma passion pour la pêche du sandre aux leurres souples et de faire découvrir la pêche sportive, mais aussi d'en faire un lieu d’échanges et de conseils. Mon secteur de prédilection, Paris et la Seine...

Liens


Si vous avez aimé ce blog, vous aimerez surement l'esoxiste.com : http://esoxiste.com/

Suivez-nous...



Admin